Emmaus International

premiere rencontre mondiale1963-1969

L’abbé Pierre visite les associations Emmaüs du monde afin de préparer leur première rencontre mondiale.

Voir plus

Ce naufrage fait prendre conscience à tous, à commencer par l’abbé Pierre, qu’il est le seul à connaître toutes les organisations Emmaüs de par le monde.

Aussi, convaincu de la nécessité de les rassembler, il multiplie les voyages à leur rencontre entre 1963 et 1969 pour préparer la première Assemblée générale mondiale d’Emmaüs et échanger avec eux sur le contenu d’un texte fondamental : le futur Manifeste universel.

 

premiere assemblee mondiale berne1969

70 groupes Emmaüs de 20 nations se rassemblent pour la première Assemblée mondiale à Berne et adoptent le Manifeste universel.

Voir plus

La première Assemblée mondiale d’Emmaüs se tient à Berne (Suisse) les 24 et 25 mai 1969 avec 70 groupes Emmaüs de 20 nations et 4 continents (Afrique, Amérique, Asie et Europe).

Elle adopte le Manifeste universel, texte fondateur du Mouvement.

Seconde décision importante : cette assemblée confie la charge du Mouvement international d’Emmaüs à un comité provisoire pour une durée de deux ans. Enfin, elle crée un Secrétariat international Emmaüs qui a pour objet de « resserrer les liens unissant les divers groupements, coordonner les efforts et renseigner sur tous les problèmes qui se posent en vue d’une aide efficace aux plus souffrants ».

 

thumb naissance-association-emmaus-international1971

L’Assemblée mondiale à Montréal donne naissance à l’association Emmaüs International.

 

Voir plus

En 1971, l'Assemblée mondiale se tient à Montréal (Canada). 120 organisations sont présentes. 95 d’entre elles, venues de 20 pays de 4 continents, adoptent les statuts de « l’association Emmaüs International, association (…) internationale, non gouvernementale, sans but lucratif » destinée à « poursuivre l'action commencée en 1949 ».

 

thumb 25-anniversaire-naissance-emmaus1974

A l’occasion du 25e anniversaire de la naissance d’Emmaüs, le Mouvement réaffirme son engagement, indépendant de toute idéologie.

Voir plus

La 3e Assemblée mondiale d’Emmaüs International coïncide avec le 25e anniversaire du Mouvement. Dans cette perspective, le comité exécutif envoie dès 1972 à tous les membres un document de réflexion Emmaüs, son passé et son avenir et une enquête pour redéfinir ce qui caractérise le Mouvement.

L’Assemblée mondiale permet de réaffirme un principe fondamental énoncé dans le Manifeste :
« La liberté d’engagement personnel de chacun sur le plan confessionnel, philosophique ou politique. »

Le Mouvement redit son indépendance totale vis-à-vis de toute idéologie extérieure, laissant la porte ouverte à toutes les personnes dans le besoin.

Cette assemblée organise le Mouvement en 9 régions : Afrique ; Amérique du Nord ; Amérique du Sud ; Asie – Extrême Orient ; Asie – Inde-Bangladesh ; Moyen-Orient (Liban) ; Europe du Nord, France et autres pays européens.

 

La représentativité des élus est améliorée et le texte « Ampleurs et limites de l’engagement social d’Emmaüs » est ratifié1979

La représentativité des élus est améliorée et le texte « Ampleurs et limites de l’engagement social d’Emmaüs » est ratifié.

Voir plus

La 4e Assemblée mondiale au Danemark en octobre 1979 est l’occasion d’une révision des statuts qui précise le rôle des Régions et augmente le nombre de leurs représentants.

L’Assemblée ratifie le texte Ampleur et limites de l’engagement social d’Emmaüs ; celui-ci précise la position d’Emmaüs qui se trouve « en conflit avec tous ceux qui, consciemment ou inconsciemment, sont causes de la misère ».

Chaque groupe peut « s’engage(r) dans une option particulière », politique ou religieuse, à condition de « mentionner (…) qu’il s'agit d'un choix particulier, (…) et non de l'engagement du Mouvement dans son ensemble. »

Ces principes sont encore valables aujourd’hui, notamment au regard de la diversité croissante des situations vécues par les associations Emmaüs.

 

thumb 5-assemblee-mondiale1984

La 5ème Assemblée mondiale se tient près de Namur (Belgique) et se penche sur L’actualité d’Emmaüs.

Voir plus

L’Assemblée mondiale de 1984 se déroule alors que débute la crise du chômage.

L’abbé Pierre, dans son discours d’ouverture, s’interroge sur la façon de mettre à profit le temps libre engendré par le chômage, et sur le rôle que peut jouer Emmaüs dans ce nouveau contexte.

Albert Tévoédjrè, du BIT de Genève, présente également son livre Pauvreté, richesse des peuples.