Emmaus International

La Région en chiffres

Année de création du premier groupe : 1949
Année d’affiliation du premier groupe : 1969

Organisations membres : 292
Pays : 16
Membres en probation : 14

les Pays
 

 

Les prémices

 

En novembre 1949, l’abbé Pierre fonde la première communauté Emmaüs à Neuilly-Plaisance, dans la banlieue de Paris. Presque simultanément des initiatives semblables prennent corps dans plusieurs pays (Belgique, Argentine, Japon), ignorant tout de l’existence de l’abbé Pierre et d’Emmaüs en France jusqu’à la popularité mondiale suscitée par l’appel du 1er février 1954 . Elles se reconnaissent alors dans cette initiative et contactent l’abbé Pierre.

Quel que soit le pays, la genèse d’un groupe Emmaüs est presque toujours le fruit d’une initiative de personnes du pays, pour répondre à des besoins locaux en mobilisant les ressources et savoir-faire locaux ; jamais un projet imposé de l’extérieur.

Données utiles

 

Secrétariat régional
47 avenue de la Résistance
93100 MONTREUIL
(FRANCE)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.emmaus-europe.org
Tél : +33 1 41 58 25 70

Elus de la Région au Conseil d'administration d'Emmaüs International
Willi Does (Allemagne)
Julia Finer (Suède)
Michael Heap (Royaume-Uni)
Jean Karekezi (France)
Jean-Philippe Légaut (Roumanie)
Nathalie Martz (France)
Paul Matthews (Royaume-Uni)
Silvana Nogarole (Italie)
Tobias Petersson (Suède)
Eduardo Sánchez (Espagne)
Maria Luisa Testori (Italie)
Han Van Beek (France)

Naissance d'Emmaüs en Europe

En 1949, l’abbé Pierre accueille Georges Legay, qui devient le premier compagnon d’Emmaüs. La même année en Belgique, des individus se mobilisent pour soulager le paupérisme d’après-guerre.

Fin 1953, la communauté de Neuilly-Plaisance a ouvert quelques annexes. L’appel du 1er février 1954 donne un formidable élan au développement d’Emmaüs en France mais aussi en Europe. Après la France et la Belgique, les Pays-Bas sont le troisième pays où se crée une association Emmaüs : en 1956 à l’initiative d’un couple de jeunes volontaires ayant passé quelques mois à la communauté de Neuilly-Plaisance.

À cette époque, ce sont surtout les conférences de l’abbé Pierre qui suscitent la création de communautés et groupes Emmaüs.

En Suisse, Marcel Farine et son épouse le rencontrent en 1956 à l’issue de sa conférence à Berne et organisent, deux jours plus tard, une première action d’urgence. En 1959, sa conférence à Lund en Suède entraîne la création de l’association des Swallows, qui envoient de jeunes volontaires en Inde au service des populations des bidonvilles et zones rurales.

L’initiative suédoise est immédiatement soutenue par la Finlande qui constitue une association Swallows en 1964, et reproduite en Norvège en 1960 puis au Danemark en 1963.

Les créations de groupes sont aussi, dès les origines et très souvent, des histoires de rencontres et notamment l’initiative de jeunes volontaires.

Le premier groupe d’Allemagne est fondé en 1959 à Cologne suite à plusieurs rencontres avec des groupes Emmaüs belges. En 1962, au retour de plusieurs mois dans des communautés françaises, un jeune volontaire crée à Vérone la première communauté en Italie. De jeunes Espagnols ayant participé au camp international de travail d’Emmaüs organisé par la France à Bilbao en 1970, sont à l’origine du développement d’Emmaüs en Espagne. Marqué par son séjour comme volontaire à Neuilly-Plaisance dans les années 1960, un homme d’affaires anglais lance la première communauté à Cambridge au Royaume-Uni en 1992. Au Portugal, les multiples conférences d’un ancien responsable de communauté en France font débuter une action Emmaüs en 1983.

La chute du mur de Berlin fin 1989 et les changements politiques qu’elle entraîne rendent possible l’ouverture d’Emmaüs à des associations d’Europe de l’Est. En Estonie, les contacts et l’aide matérielle d’Emmaüs Helsinki à des chrétiens engagés dans l’action sociale débouchent sur la création d’un groupe Emmaüs à Tallinn en 1990, dès le changement politique, mais celui-ci ne rejoindra finalement pas le Mouvement Emmaüs.

Dès le début de la guerre civile en Yougoslavie en 1992, des communautés Emmaüs de France et d'Italie commencent des convois humanitaires, qui aboutissent après la guerre à la création d’un groupe Emmaüs en Bosnie-Herzégovine. En Roumanie, l’association française Coup de Main (qui rejoindra plus tard le mouvement Emmaüs) suscite la création d’une activité Emmaüs à partir de 1995. En Pologne, une communauté Emmaüs d’accueil et de travail pour handicapés mentaux se crée en 1996 suite à un contact avec Emmaüs International et Emmaüs Cologne.

L’Albanie est le dernier pays en Europe à avoir rejoint Emmaüs : une association, actuellement en probation, développe une activité de ramassage, tri et recyclage des déchets depuis 2008, principalement avec la minorité Rom.